Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

Voir le site internet 

22 novembre, 2009

INAUGURATION
Enregistré dans : Non classé — gillessellier @ 11:28

invit.jpgVENEZ NOMBREUX !


2 novembre, 2009

AUJOURD’HUI:
Enregistré dans : Non classé — gillessellier @ 14:15

galerieclac.jpgauxpetitspinceauxdebois1.jpg galeriegillessellier.jpgletafta.jpgproduitsdumonde.jpg31102009468.jpg 

31 octobre, 2009

Un peu d’Histoire.
Enregistré dans : Non classé — gillessellier @ 7:01

C'est en 1979 que des amis aurillacois, agent immobilier, notaire et propriétaire, décident, en tombant quelques murs, de créer une galerie commerciale dans le centre ville. Le “Passage Marinie” voit ainsi le jour et relie les rues Victor Hugo, du Prince et des frères. 

Des locaux commerciaux sont créés, entre autre dans les murs de la “Distillerie COUDERC” qui déménage alors son unité de production zone de La Fromentale où elle se trouve toujours.

Une douzaine de commerces vont alors s'ouvrir dont “MOUSTACHE”, prêt à porter homme , “AUX ANNEES FOLLES”, prêt à porter femmes, et ”ASTORG PLAN” (ancêtre de Cantal-Repro).

   C'est ” l'heure de gloire” du Passage Marinie. La suite est moins heureuse et c'est dans un environnement plutôt trash que Patrick Teil ouvre sa boutique de commerce équitable “PRODUITS DU MONDE  en  lieu et place d'une agence immobilière. C'est le début du renouveau. Quelques mois plus tard (été 2005), Gilles Sellier ouvre sa galerie juste à coté. Viendront ensuite Bernard Crueghe (GALERIE CLAC) etIsabelle Broquerie (LE TAFTA, restaurant Marocain). Enfin c'est Nathalie Parisi qui vient poser ses “PETITS PINCEAUX DE BOIS” de peintre décorateur.

La cour est désormais pleine. D'autant que dans les années 90, Francis Badness avait déja niché son bar (L'AN JEU) au coeur du passage, et qu'à l'entrée, la “ BOUTIQUE CRUEGHE”  (prêt à porter femme) tenue aujourd'hui parFabienne assure depuis des générations, la pérennité du  commerce de qualité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article