Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

4363646576_1a90b3d5f3.jpg
10 propositions pour améliorer la santé psychologique au travail

Rapport fait à la demande du Premier ministre
1. L’implication de la direction générale et de son conseil d’administration est
indispensable.
L’évaluation de la performance doit intégrer le facteur humain, et donc la santé des salariés.
 
2. La santé des salariés est d’abord l’affaire des managers, elle ne s’externalise pas.
Les managers de proximité sont les premiers acteurs de santé.
 
3. Donner aux salariés les moyens de se réaliser dans le travail.
Restaurer des espaces de discussion et d’autonomie dans le travail.
 
4. Impliquer les partenaires sociaux dans la construction des conditions de santé.
Le dialogue social, dans l’entreprise et en dehors, est une priorité.
 
5. La mesure induit les comportements.
Mesurer les conditions de santé et sécurité au travail est une condition du développement du bien-être en entreprise.
 
6. Préparer et former les managers au rôle de manager.
Affirmer et concrétiser la responsabilité du manager vis-à-vis des équipes et des hommes.
7. Ne pas réduire le collectif de travail à une addition d’individus.
Valoriser la performance collective pour rendre les organisations de travail plus motivantes et plus efficientes.
 
8. Anticiper et prendre en compte l’impact humain des changements.
Tout projet de réorganisation ou de restructuration doit mesurer l’impact et la faisabilité humaine du changement.
 
9. La santé au travail ne se limite pas aux frontières de l’entreprise.
L’entreprise a un impact humain sur son environnement, en particulier sur ses fournisseurs.
 
10. Ne pas laisser le salarié seul face à ses problèmes.
Accompagner les salariés en difficulté.

La Conclusion ressemble quand même a une Lapalissade

(La lapalissade, ou truisme, également appelée vérité de La Palice, est une affirmation ridicule énonçant une évidence perceptible immédiatement.)
 
Toutes ces recommandations ont pour objectif de développer davantage de bien être et d’efficacité au travail, par une meilleure prise en compte des sujets de santé au sein de l’entreprise.
Face à la complexité de ces problèmes, il faut néanmoins rester humbles et
réintroduire du bon sens, voire du sens, dans la conduite des hommes.
C’est en comprenant bien et en agissant le plus possible en amont que l’on
préviendra au mieux les risques psychosociaux et que l’on développera dans un même mouvement bien-être au travail et efficacité. 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article