Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

Parti socialiste


« La droite taille les services publics à la hache »


Jacques Markarian, tenait sa première réunion de campagne électorale pour les elections législatives en compagnie de C Martin, maire de Draguignan et Magistrat à la Cour des Comptes, mercredi 18.

C Martin est aussi secrétaire national du PS chargé des services publics.

Le théme principal de la réunion était naturellement : « Nos services publics sont-ils condamnés? ».

J Markarian a d'emblée déclaré qu'il se voulait le député du changement, car d'après lui « C'est un changement de politique nationale qu'il faut rapidement ».

Il a fait un inventaire non exhaustif de la déprime des services publics dans le Cantal.

Quelques exemples :

Il n'y aura plus de timbre à date à la poste dans le Cantal en 2007, celui ci est déplacé à Clermont Ferrand. Si votre enveloppe postée à Aurillac fait les frais d'un retard d'acheminement, vous ne serez pas en mesure de prouver la date exacte de son envoi.

La poste va créer « Le facteur d'avenir », sur un groupe de six facteurs si un est absent ce sont les cinq autres qui se répartiront le travail.

Le Cantal, où il y a beaucoup de mycophiles, possède sur son réseau ferré environ 160 km de rails champignons sur les plus de 500 existants en France. Ces rails sont vétustes et obligent les trains qui les empruntent à ralentir sérieusement, parfois jusqu'à 10 km heure.

Pour J Markarian, « La fracture territoriale, c'est le Cantal qui en est le meilleur exemple ».

Il se présente aux elections législatives car il ne veut pas « D'un Cantal peau de chagrin ».

Il a eu l'honnêteté de reconnaître que lorsque la gauche était au pouvoir elle aurait pu mieux faire pour le département.

Devant un parterre de plus de 150 auditeurs, il a défini le rôle qu'il tiendrait si il était élu député.

Il sera un député actif , à plein temps.

Il manque tout de même à son discours quelques propositions concrètes qu'ils souhaiterait mettre en oeuvre dans son rôle de député s'il est élu.

Les constats, c'est bien mais il faut penser à ce que deviendra la vie des Cantaliens dans les années à venir.

C.G


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article