Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

 

Période de crise européenne, remodelage de la zone, leadership allemand face à une France à bout de souffle et patatra... Des socialistes auront dénoncé "la politique à la Bismarck de Mme Merkel", voire comparer Nicolas Sarkozy à Daladier. Propos certes surprenants mais témoignant d'une inquiétude politique relative à une redéfinition radicale du couple franco-allemand qui inquiète l'Hexagone - et du reste l'Allemagne aussi.

Le Premier ministre, de dénoncer la germanophobie socialiste, semble avoir "la mémoire qui flanche".

Sorties de nulle-part, lors de l'élection présidentielle de 2007, les réductions des Allemands ad hitlerum du candidat désigné de l'UMP étaient applaudies comme autant de déclarations géniales...

En période pacifiée entre Berlin et Paris, Nicolas Sarkozy opposait la France "ayant créé les droits de l'homme" à une Allemagne ayant accouché de la "Solution finale". C'était à Caen le 9 mars 2007, puis à Nice le 30 mars 2007.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article