Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

1 2
  • Lire Aussi

    Mediapart était donc assigné devant le tribunal de Paris ce jeudi matin 24 juin. De façon séparée, Liliane Bettencourt et Patrice de Maistre, son gestionnaire de fortune, exigeaient le retrait immédiat de notre site des retranscriptions écrites ou audio des enregistrements clandestins réalisés chez Mme Bettencourt.

    Me Georges Kiejman, pour Liliane Bettencourt, et Me Pascal Wilhelm, pour Patrice de Maistre, le gestionnaire de la fortune de Mme Bettencourt, nous avaient fait parvenir, mardi 22 juin, des assignations en référé d'heure à heure. Celles-ci, invoquant «un trouble manifestement illicite», réclamaient à la justice d'ordonner, sous astreinte de 10.000 euros par heure de retard et par extrait, le retrait immédiat de notre site de toutes les retranscriptions des enregistrements réalisés au domicile de Mme Bettencourt. Les assignations exigeaient de surcroît que fût interdit à Mediapart de rendre publiques à l'avenir d'autres retranscriptions «sur toute publication, électronique, papier ou autre».

    Juste avant l'ouverture de l'audience au palais de Justice de Paris, Me Jean-Pierre Mignard, l'un des avocats — avec Me Emmanuel Tordjman — de Mediapart, rappelle les enjeux juridiques en lice (derrière lui, de gauche à droite, Fabrice Lhomme, Edwy Plenel et Fabrice Arfi):

     

     

     

    A l'issue des débats, le tribunal a fait savoir qu'il ne se prononcera pas avant le 1er juillet, bien que la procédure soit celle dite «de référé d'heure à heure». «Drôle d'urgence», a commenté Edwy Plenel. C'est justement le 1erjuillet que doit s'ouvrir à Nanterre le procès du photographe François-Marie Banier, cité à comparaître pour «abus de faiblesse» par Françoise Bettencourt. La fille de l'héritière de L'Oréal estime que l'artiste a profité de la dégradation de l'état de santé de sa mère pour lui soutirer, entre 1997 et 2007, près d'un milliard d'euros en dons divers. Et à l'ouverture de l'audience de Nanterre, ces enregistrements pirates seront remis au tribunal par le conseil de Françoise Bettencourt, Me Olivier Metzner.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article