Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En réponse à Laurent Wauquiez, après ses déclarations allusives

par christian guittard 6 Mars 2011, 11:42 information

 «Strauss-Kahn, ce n'est pas la Haute-Loire, ce n'est pas cette culture-là »: Laurent Wauquiez, ministre aux Affaires européennes, maire du Puy-en-Velay, jeudi 3 mars.

 

 ------------------------------

Imaginez une campagne sauvage, belle, forte et au climat rigoureux : des  fermes aux murs épais ; imaginez un plateau exposé à tous vents où souffle l'hiver la burle et où les congères vous bloquent une route de montagne en dix minutes la nuit ; imaginez, l'été, un paysage enchanteur. Ça y est, vous approchez : la Haute-Loire.

 

Souvenez-vous de ces villages sur le plateau, avancée d'une terre cévenole -la Haute-Loire n'est pas historiquement que catholique, c'est aussi un haut lieu du protestantisme, le Chambon sur Lignon, le Mazet, et tant d'autres : ces villages ou tant d'inconnus, paysans, commerçants, habitants, lycéens, enseignants etc, au sein d'un réseau puissamment organisé dans la clandestinité, sous la houlette de pasteurs et de résistants  locaux de toutes religions, cachèrent durant la seconde guerre mondiale et sans hésitation des centaines d'enfants aux cultures d'ailleurs -oui, allez, lâchons le mots, osons - c'étaient des enfants juifs. venant de la zone occupée, Paris, par exemple. Ces enfants ont été  emmenés de leurs maisons vers ces fermes reculées par des réseaux clandestins, la nuit, pour tromper une mort certaine. Des dizaines de personnes, des centaines peut-être, en Haute-Loire ont sauvé ces enfants au péril de leur vie -et parfois sont morts d'avoir décidé de faire cela.

 

Ces enfants et leurs si nombreux sauveurs, c'était, c'est la Haute-Loire, c'est cette culture-là : celle d'une certitude, que les seules racines et cultures qui vaillent sont celles qui relient l'humain à l'humain et que ceux qui mettent leur vie en jeu pour faire reculer la barbarie créent les plus belles racines, les plus belles branches, la plus belle culture universelle du monde. C'est cela qui forme le socle de l'humanité. Le reste n'est que balivernes, sauf pour de purs nationalistes dont, à force de râtisser et remuer les mauvaises terres,  vous risquez, à coup de petites phrases, de dégager une puanteur déshonorante pour cette mémoire si forte et si présente

 

Monsieur Wauquiez, vous savez bien que les mots ont un poids, un poids lourd d'histoire, un poids à message fort, subliminaire parfois; les mots sont fragiles, ils trahissent ou peuvent donner à d'autres la possibilité d'y loger toutes les connotations que les uns ou les autres veulent y mettre.

 

J'aurais pu être l'un de ces enfants-là. Moi et tant d'autres encore, à voir les calculs des racines, 1/4 ; 1/2 de racines juives, ou tziganes, bref, tout ce qui n'était pas de souche culturelle sûre: éliminés. Je suis sûre que vous n'avez pas pensé une seconde à tout cela à travers cette petite phrase de campagne électorale: mais à force d'allusions implicites, d'autres s'en chargent et rient bien fort, de ce rire gras qui permet tous les possibles.

Sylvie Zucca

commentaires

Haut de page