Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les pieds nickelés en goguette

par christian guittard 18 Août 2012, 09:59 information

Ils sont trois à comparaître devant le tribunal. Le 01 janvier, dans le Lot, ils arrosent la nouvelle année plus que de raison. Ils avaient trouvés un restaurant où la boisson était servie à volonté.

Ils ont usés et abusés de la dive bouteille.

Au moment de rejoindre leurs domiciles, ils « s'engueulent » et un des comparses jette les clefs de la voiture dans le fossé.

Nos individus la tête pleine de vapeurs alcooliques, ne retrouvent pas les clefs de la voiture. Intense moment de réflexion.

Ils décident de voler une voiture (emprunter selon les dires d'un des accusés). Le propriétaire du véhicule entend du bruit et s'aperçoit du larcin. Il suit les voleurs et les rattrapent à Maurs, d'où leur comparution à Aurillac.

Un des pieds nickelés s'enfuit, les deux autres sont appréhendés. Nos fêtards sont retournés le lendemain, après un dégrisement nécessaire, là où ils avaient perdu leurs clefs. Miracle de la sobriété ils les ont retrouvées.

Ils écopent chacun de 80 heures de travail d'intérêt général à effectuer dans un délai de 18 mois.

Footballeur intempestif

D comparait pour avoir, le 3 mai dégradé des véhicules av de la République à Aurillac.

Ce jour-là, il a bu, arrivé au bas de l'avenue de la République il shoote dans les portières de 2 voitures, mais pas un petit coup de pied mais des coups de toutes ses forces. Dans ses vapeurs alcooliques il voit un rétroviseur qui lui « fait la gueule », il ne le supporte pas et il l'arrache. Il continue en tapant dans les poubelles et les cartons déposés sur le trottoir. Les policiers interrompent ses élans de dé fonceur. Il reconnaît avoir eu un « comportement nase » ce jour-là.

Il a un problème avec l'alcool, il essaie d'en prendre conscience. Il dit « l'alcool ne m'apporte que des problèmes ».

Les coups de pieds lui valent d'indemniser ses victimes pour un montant d'environ 1 500 €.

Il est en outre condamné à 3 mois de prison avec sursis, mise à l'épreuve pendant deux ans, obligation de soins et obligation de se former. 

commentaires

Haut de page