Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les ministres déserteurs de la campagne priés de s'activer

par christian guittard 3 Avril 2012, 15:10 information

source et suite de l'article www.mediapart par MARINE TURCHI

 

« Je me souviendrai de ceux qui ne m’ont pas soutenu », lâche-t-ille 24 mars, lors du meeting de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). Dans son viseur notamment, Patrick Devedjian, qui avait émis des doutes sur ses chances de victoire, la veille, dans Le Monde. Mais au-delà du patron des Hauts-de-Seine, en guerre avec le clan Balkany-Sarkozy dans le département, les ténors de l'UMP se sont faits bien discrets depuis le lancement de la campagne. Mediapart a fait le décompte des passages à l'antenne, entretiens dans la presse et déplacements des ténors de la majorité (recensés sur l'agenda de l'UMP). 

Est-ce parce qu’ils craignent la défaite ? Parce qu'ils s'inquiètent pour leur candidature aux législatives (les quatre cinquièmes du gouvernement briguent un siège de député en juin) ? Parce qu'ils jouent une partition personnelle ? Ou encore parce que la stratégie arrêtée consiste à se placer à l’arrière-plan pour faire oublier le bilan et les dix-sept années de l’UMP à l’Elysée ? En mars, aucun poids lourd de la majorité n'a accordé une interview sur la campagne à l'un des trois principaux hebdomadaires (L'ExpressLe Nouvel ObservateurLe Point). Lors des premiers grands meetings (Annecy, Marseille, Lille ou encore Montpellier), seuls neuf des 33 ministres ont fait le déplacement pour soutenir leur candidat.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page