Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

source et suite de l'article www.mediapart.fr par MARTINE ORANGE

Les Européens se montrent plus discrets sur l’utilisation des fonds versés à la Grèce. L’essentiel des aides est déjà préempté pour aider les banques : 23 milliards vont être mobilisés pour recapitaliser les banques grecques, 35 milliards vont servir au rachat de la dette grecque par le gouvernement, 30 milliards seront versés en compensation aux créanciers qui acceptent d’apporter leurs titres en échange. Au total, sur les 130 milliards d’aide, 94 milliards sont pour le sauvetage du monde financier et bancaire.

En contrepartie de cette aide, les Européens exigent des réformes structurelles et un changement radical des lois sociales en Grèce. La diminution de 22 % du salaire minimum, les baisses des retraites, la suppression de 15.000 emplois publics figurent parmi les gages exigés par Bruxelles et le FMI. Dans le cadre des 3,3 milliards d’euros d’économies sur les dépenses publiques, recherchées dès cette année, ceux-ci en revanche ont repoussé les propositions du gouvernement grec de réduire les dépenses militaires, au-delà des 400 millions d’euros prévus. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article