Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les amitiés entre les capitaines d'industrie, les nababs modernes et le pouvoir politique sont fort heureusement choses communes de nos jours, et se négocient avec des Légions d'Honneur, ces hochets républicains (« ce ruban malheureux et rouge comme la honte » disait Léo Ferré). Quant à la presse à scandale, celle qui ne se laisse pas acheter par des babioles, la Justice se charge de la museler, au cas où les larges subventions d'état ne suffiraient pas à acheter son silence.

Dans la promotion du 14-Juillet de l'ordre de la Légion d'honneur, on trouve la liste de ceux que le pouvoir veut ostensiblement remercier d'avoir bien mérité de la France et de la Sarkozie. Celle publiée auJournal officiel ce matin n'y fait pas exception et, pêle-mêle, on y trouve de nombreux convives de la célèbre fête du Fouquet's et des obligés du Palais:

Grands-croix:

  • Michel David-Weil, ancien patron de la banque Lazard.
  • Jean Todt, administrateur du groupe Lucien Barrière, la firme qui possède précisément le Fouquet's, dont le patron est Dominique Desseigne, ami personnel du chef de l'État.

Grands officiers:

  • Bernard Arnault, patron de LVMH, première fortune de France, propriétaire des Échos et témoin de mariage (avec Carla) de Nicolas Sarkozy.
  • René Ricol, expert-comptable, commissaire général à l'investissement et chargé à ce titre de gérer les 35 milliards du Grand Emprunt, grand ami d'Alain Minc et de Nicolas Sarkozy.

Commandeurs:

  •  Bernard Bajolet, coordonnateur du renseignement à l'Élysée jusqu'en février et désormais ambassadeur de France en Afghanistan. En 2008, ambassadeur de France à Alger, il a reconnu la responsabilité française dans les massacres de Sétif et de Guelma.
  • Charles de Croisset, patron de Goldman Sachs en France, administrateur de LVMH et ancien directeur de cabinet d'Édouard Balladur.

Officiers:

  • Bernard Monassier, notaire des grandes fortunes parisiennes et notamment de Serge Dassault, figure connue de l'UMP.
  • Lars Olofsson, PDG de Carrefour, un groupe dont l'un des premiers actionnaires est Bernard Arnault.
  • Valérie Bernis, directrice générale adjointe de GdF-Suez, ex-chargée de communication d'Édouard Balladur.
  • Frédéric Péchenard, directeur général de la police nationale.
  • Laurent Davenas, avocat général à la Cour de cassation, coauteur durapport de la FFF sur les quotas dans le football.
  • Pierre de Bousquet de Florian, ancien directeur de la DST (sous Jacques Chirac).
  • Jacques Barrot, membre du Conseil constitutionnel, ancien vice-président de la Commission européenne, centriste.
  • Mireille Imbert-Quaretta, présidente de l'Hadopi.
  • Jean-Paul Fitoussi, président de l’Observatoire français des conjonctures économiques, «régulièrement consulté par Nicolas Sarkozy».
  • Jean-Michel Jarre, organiste.

Chevaliers:

  • Dominique Lafont, responsable du département Afrique du groupe de Vincent Bolloré, un autre ami du chef de l'État.
  • Philippe Germond, patron du PMU, très proche de l'Élysée.
  • Laurent Dominati, ancien délégué général de l'UMP à Paris, conseiller des affaires étrangères hors classe.

Un dicton sur la Légion d'honneur assure qu'«il y a pire que de la recevoir; c'est de la mériter».

Tag(s) : #information

Partager cet article

Repost 0