Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

la Syrie a refusé toute médiation pour la libération de certains agents de renseignement étrangers

par christian guittard 4 Mars 2012, 12:52 information

source dampress

Les sources disent que plus de 137 officier du renseignement et de la formation

des étrangers de divers pays en proie à des services de sécurité syriens, où arrêtés lors de l'affaire le peuple syrien et à leur sécurité pour les insurgés qui sont soutenus par l'Amérique et Israël et leurs alliés des États du Golfe, la Turquie et la France. 
et sources diplomatiques arabes et européens que ces agents ont participé dans les massacres et le terrorisme subies par le peuple de la Syrie dans les mains de terroristes dans le contexte de la guerre mondiale financé par les Etats du Golfe, en particulier le Qatar, l'Arabie saoudite, les sources ont indiqué que ces militaires étrangers a supervisé la formation de terroristes et les transferts d'armes à eux et leur fournir et leur enseigner les dispositifs de communication développés, dont certains ont participé au transfert d'armes pour les terroristes entre les villes syriennes. 
Les sources citées par «intermédiaires» de plusieurs pays cherchent à être libéré, que les services de sécurité syriens refusent cette médiation et d'insister sur une enquête plus approfondie, et avait obtenu depuis le début de leur détention sur l'information importante et les contraintes critiques des documents et les détails et les rôles de sabotage conspiration que vous de leurs pays contre le peuple syrien et à leur participation dans les massacres et le terrorisme. 
et des sources ont indiqué que ces agents sont de nationalités différentes, de l'Arabie Saoudite, Qatar, France, Tunisie, Turquie, Emirats Arabes Unis, le Pakistan et les pays africains, et des agents de renseignement des mercenaires travaillant pour les Etats-Unis et Israël en Afghanistan, de la Libye et l'Algérie. 
Les terroristes l'Arabie saoudite et les différentes nationalités avaient été tués dans les mains des services de sécurité syriens qui traitent de la parcelle vicieux.

commentaires

Haut de page