Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean Louis Schaff, nouveau Président des Prud'hommes d'Aurillac veut sauver le soldat Edgard Séigné

par christian guittard 24 Janvier 2013, 10:34 information

AUDIENCE SOLENNELLE 2013 du  CONSEIL PRUD’HOMMES d’AURILLAC :

extrait de son discours solennel de rentrée

((Je termine mon propos en évoquant la situation déplorable de notre collègue, conseiller prud’hommes de la section  encadrement : Edgard Seigne, professeur de cuisine à Aurillac, délégué syndical CGT de son 

entreprise et autour duquel une importante solidarité est en train de s'exprimer car il est victime depuis plusieurs années des tribulations particulières d'un employeur, certes très médiatisé pour son dynamisme professionnel et ses fonctions consulaires, mais qui a des difficultés à admettre l'exercice régulier, dans l'association qu'il préside, d'un simple mandat syndical.

Après trois tentatives de licenciement refusées par l’inspection du travail  et le ministère du travail, sa réintégration dans l’emploi est refusé illégalement par son employeur depuis le 7 janvier ; je précise aussi avoir subi des pressions écrites de cet employeur, en tant que président général de ce conseil en 2009 pour tenter de faire éliminer notre collègue du conseil de Prud'hommes. Je n’ai pas manqué d’opposer une réponse adaptée avec l’appui du viceprésident employeur de l’époque et d’en adresser copie à Monsieur le Procureur de la République. 

Cette situation dans une importante association locale me permet de dire que j’avais averti depuis 2009, lors d'une démarche prud'homale unitaire du collège salarié, Monsieur le Préfet de graves disfonctionnements dans la gestion du personnel de plusieurs associations cantaliennes importantes et qu’il était navrant de voir que de lourdes condamnations qui auraient du être évitées, venaient souvent porter atteintes aux budgets de celles-ci et les fragiliser.

Ce constat ne semble pas s'améliorer car le secteur formation professionnelle n’est pas le seul encore dans ce cas, en effet celui du secteur sanitaire et social reste également concerné dans le Cantal.))

commentaires

Haut de page