Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Gifles Force 7 »

par christian guittard 19 Août 2012, 16:37 information

Il ressemble à un soixante-huitard attardé (41 ans) en se présentant à la barre. Queue de cheval d'une longueur imposante, teint légèrement rougeaud; il doit répondre de coups et blessures sur la personne de son épouse. C'est une histoire qui a commencé lors d'une partie de boules bien arrosée. Il rencontre sa future femme ce soir-là. Elle était ivre, il l'a ramenée chez lui et ils se sont mariés un peu plus tard. Ils consomment de l'alcool en tandem. Le soir du délit, il était un peu éméché, mais comme sa femme était selon lui « saoule et agressive », « Alors je lui est mis une gifle ». Il rajoute « il lui arrive d'être ivre et de rester couchée par terre midi et soir ».

Le Président lui demande de décrire une journée ordinaire chez le couple. L'accusé se lève très tôt pour jouer aux mots croisés « Force 7 ». Il part travailler et rentre souvent le soir éméché. « Je lui met une tarte et vais me coucher ». C'est une soirée ordinaire chez le couple.

Il reconnaît cependant : « Elle est pleine de qualités lorsqu'elle ne boit pas ».

Le représentant de la victime ne va pas tirer des conclusions « Force 7 ». Il trouve que l'accusé considère un peu facilement que tout est la faute de son épouse. L'épouse battue n'a plus bu depuis son départ du foyer conjugal. Il rappelle que son « olibrius » de mari a facilité son départ en lui bottant copieusement les fesses.

Il demande 1 000 euros de dommages et intérêts.

Le Procureur, est surpris par les propos de l'accusé et par son mode de pensée. Il fait des réquisitions « Force 7 » en demandant 6 mois de prison dont 4 avec sursis en condamnation.

Le tribunal suivra de près les réquisitions en infligeant 6 mois de prison avec sursis à l'accusé.

Il sera en outre condamné a verser 800 euros à la partie civile et 174 euros 87 à la CPAM.

commentaires

Haut de page