Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

Revenir vers l'accueil.

Source : Communiqué de presse de Transparence internationale France

Paris, 8 juillet 2010 – Alors que l’affaire « Woerth-Bettencourt » apporte chaque jour son lot de nouvelles révélations, TI France souhaite rappeler que la liberté de la presse et l’indépendance de la justice sont indispensables en démocratie pour assurer l’accès des citoyens à l’information et la garantie

de l’état de droit. La presse a le devoir de rendre public tout document ou témoignage qu’elle juge crédible et de nature à faire émerger la vérité. Il importe par ailleurs que les différentes autorités chargées de conduire des enquêtes et de dire le droit puissent remplir leur mission en toute indépendance vis-à-vis du pouvoir politique.

Les médias ont un rôle essentiel à jouer dans la mise à jour des affaires de corruption TI France est la section française de Transparency International (TI), la principale organisation de la société civile qui se consacre à la transparence et à l’intégrité de la vie publique et économique. L’expérience de TI sur tous les continents1, montre que la liberté de la presse et le journalisme d’investigation sont indispensables à la lutte contre la corruption. C'est en effet l'une des fonctions de la presse que d'alerter l'opinion sur d’éventuels manquements par des détenteurs d’une autorité publique à la règle de droit ou à l’éthique. Il s’agit là d’un contre-pouvoir essentiel en démocratie.

Les britanniques l’ont par exemple récemment démontré à travers le rôle déterminant joué par leurs médias dans la révélation d’affaires de

corruption internationale (affaire BAE Systems/Arabie Saoudite) ou de trafic d’influence impliquant des membres de leur parlement.

Le prix de l’intégrité de Transparency International récompense chaque année des personnes qui se sont illustrées par leur courage dans le combat contre la corruption. Ce n’est pas un hasard si, depuis sa création en 2000, quatre lauréats sur vingt-trois ont été des journalistes.

Les délits de corruption et de trafic d’influence exigent plus que tout autre l’intervention d’une autorité judiciaire forte et indépendante, capable de résister aux interférences du pouvoir politique

Ce n’est pas non plus un hasard si plusieurs autres lauréats du prix de l’intégrité ont été des procureurs et des juges qui ont su conduire à leur terme, avec détermination et indépendance, des dossiers de corruption

particulièrement sensibles. A cet égard, la situation de la France peut susciter des inquiétudes. Des réformes récentes ou en projet risquent d’aggraver encore l’affaiblissement des corps d’enquête et magistrats spécialisés en matière de délinquance financière.

Le risque existe que l’action de la justice nepuisse plus être menée à bien dans des dossiers de corruption, de trafic d’influence ou d’abus de biens

sociaux qui seraient susceptibles de gêner des personnalités politiques ou économiques.

Sans préjuger des résultats des différentes enquêtes ouvertes dans le cadre de l’affaire Woerth-Bettencourt, TI France souhaite que ces enquêtes puissent être conduites en toute indépendance vis-àvis du pouvoir politique et que les médias contribuent avec professionnalisme et esprit de responsabilité à la bonne information de nos concitoyens.

Contact TI France :

Myriam Savy

Tel.: 01 47 58 82 08

transparence@free.fr

###

Transparence International France est la section française de Transparency International (TI), la principale

organisation de la société civile qui se consacre à la transparence et à l’intégrité de la vie publique et économique.

A travers l’action de plus d’une centaine de sections affiliées réparties dans le monde entier, ainsi que de son secrétariat international basé à Berlin, en Allemagne, TI sensibilise l’opinion aux ravages de la corruption et travaille de concert avec les décideurs publics, le secteur privé et la société civile dans le but de la combattre.

www.transparence-france.org / www.transparency.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article