Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Achat de son appartement: Nicolas Sarkozy s'enferre

par christian guittard 6 Avril 2012, 16:38 information

source et suite de l'article www.mediapart.fr par : MATHILDE MATHIEU ET MICHAËL HAJDENBERG

Nicolas Sarkozy cafouille. Questionné par Mediapart jeudi 5 avril lors de la conférence de presse sur son projet présidentiel, le chef de l’Etat s’est révélé incapable de lever les interrogations qui pèsent sur le financement de son ancien appartement sur l’île de la Jatte, à Neuilly, acheté en octobre 1997 et revendu en 2006.

 En 2007, interrogé par L’Express, le candidat UMP avait expliqué qu’il avait financé l’acquisition de ce logement cossu de 5,4 millions de francs grâce à un prêt de la Société Générale de 1,6 million de francs, et un second prêt de plus de 3 millions de francs contracté auprès de l’Assemblée nationale.

Or, comme nous l’avons révélé dans notre enquête du 29 mars, non seulement aucun prêt de l’Assemblée nationale n’est mentionné dans l’acte de vente de l’appartement, mais le plafond des prêts immobiliers autorisés par l’Assemblée nationale a toujours été bien inférieur à cette somme.

Voir ci-dessous la réponse officielle du Palais-Bourbon à Mediapart :

 

En 1997, à l’époque de l’achat, un député ne pouvait pas emprunter plus de 1,2 million de francs (d’après notre calcul tout simple). Trois fois moins que la somme que Nicolas Sarkozy prétend avoir empruntée.

Nicolas Sarkozy et son chargé de communication, Franck Louvrier, n’avaient jusqu’à présent jamais répondu à nos questions sur ce prêt. Forcé d’apporter une réponse face aux caméras lors de cette conférence de presse, et confronté à ce que dit l’Assemblée nationale, Nicolas Sarkozy a légèrement adapté sa réponse « Les prêts dont j’ai bénéficié par l’Assemblée nationale, c’était entre 1995 et 1997. À l’époque, voyez-vous, c’était une majorité de gauche qui se trouvait à la tête de l’Assemblée nationale»

Nicolas Sarkozy parle donc à présent de plusieurs prêts. Sauf qu’un député ne peut pas bénéficier de plusieurs prêts immobiliers pour l’achat d’un même appartement.

En plus, le candidat UMP se trompe sur la couleur politique de l’Assemblée nationale de l’époque : entre 1995 et 1997, elle était à droite – Lionel Jospin n’est devenu premier ministre à la place d’Alain Juppé que le 2 juin 1997.

Alors que le micro nous avait été retiré, nous avons insisté et demandé à Nicolas Sarkozy de clarifier sa réponse « Vous dites que l’Assemblée nationale vous a prêté 3 millions de francs ? »Réponse de l’intéressé « Adressez-vous à l’Assemblée nationale.»

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page