Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

De béton et de lumière.

Visite de la Halle

Samedi ce sont plus de 500 personnes qui se sont pressées pour visiter le chantier. La grande Halle qui n'a toujours pas de nom a ouverte ses entrailles au public assez vides dans l'immédiat. Une suggestion pour son nom : Domus, le terme domus est très ancien : il remonte à une étymologie indo-europèenne(*dom-) qui désignait la famille sur trois générations, et tire son origine de la racine –dem-, construire. La domus est donc la maison familiale. Cette construction qui rassemblera du public sera certainement un lieu bientôt privilégié des Aurillacois.
La Halle constitue un ensemble de 4 050 m2 sur 15,40 m de hauteur. Le bâtiment est construit en béton de couleur gris-blanc. Sur la façade inférieure, de 6 m de hauteur et d'une longueur de 80 m, il est un peu plus foncé et recouvert d'une lasure qui protégera et homogénéisera la teinte.

Plus claire, la façade supérieure d'une hauteur de 9 m a été peinte en blanc. C'est sur cette partie haute que, grâce à une structure métallique, vont être accrochés des panneaux de 1,50 m x 1,50 m en béton blanc désactivé, c'est-à-dire dont la face extérieure a été lavée afin d'en faire ressortir le granulat et obtenir un surface rugueuse, plus vivante. Ces panneaux intègrent 25 200 pavés de verres pyramidaux (25 pavés par panneau).

Le choix des matériaux et la création de cette « double peau » permet de rendre plus vivante la silhouette de la Halle en favorisant les jeux de lumière : réfléchissant la lumière du soleil en journée, diffusant un éclairage lumineux le soir. En effet le mur intérieur, peint en blanc, est éclairé par des projecteurs de couleur. Il réfléchit ainsi au travers des pavés de verre du mur extérieur une lumière homogène. Autre intérêt: la couleur peut varier au moyen de simples filtres.

De l'extérieur, le grand ruban de la halle présente sur chacune des 4 façades une courbure au rayon différent grâce à un écartement variant de 1,20 m à 5 m entre les pavés de verre et le mur intérieur. D'où que l'on se trouve, l'impression esthétique restera ainsi intacte tout en étant jamais la même selon l'endroit où on se situera.

Le hall d'accueil, en cours d'élévation, est constitué d'une structure en béton sur lequel se positionnera un mur rideau en alu et verre, ainsi qu'une toiture en kalzip : une tôle pliée en aluminium très brillant. Dès l'entrée, l'accueil s'harmonise autour d'un sol en béton orange, de murs dont les nuances varieront du saumon à la terre cuite en passant par un comptoir au brun plus soutenu.

Au coeur du bâtiment, la salle occupe 2 500 m2, dont 450 m2 de scène. Les murs intérieurs sont en béton peint en noir sur 2,16 m, puis recouverts de panneaux noirs en fibres de bois apportant un traitement acoustique et thermique. Du sol jusqu'au grill technique sous le plafond, la hauteur est de 12 m. Pour s'adapter aux différentes utilisations possibles, cette salle sera divisible par un système de rideaux.

C.G


Financement

Le coût prévisionnel de l'opération s'établit à 8 524 422 M € HT. La CABA finance cette réalisation avec le soutien :

• du Conseil Général, dans le cadre de la Convention de Développement signée le 28 septembre 2004, à hauteur de 1,2 M € ;

• du Conseil Régional, dans le cadre de la Convention d'Agglomération et du FRAT, signée le 23 juin 2003, à hauteur de 1,8 M € ;

• de l'Etat (FNADT), dans le cadre du Contrat d'Agglomération signé le 3 février 2004, à hauteur de 750000€;

• de l'Europe (FEDER), à hauteur de 1 749 834 €
















Les pavés en forme de pyramide orneront les 4 côtés du bâtiment
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article