Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

OPAH de la Caba

par christian guittard 9 Novembre 2006, 12:31 information








R Loubeyre, J Mezard et V Descoeur      

                                                                      Détail d'une réalisation

Développement durable                                    

OPAH : Les premières réalisations

Jacques Mézard, Président de la CABA, René Loubeyre, Vice-Président chargé de l'Urbanisme et de

l'Habitat et Vincent Descoeur Président du Conseil Général ont visité lundi 6 deux réalisations de l'OPAH lancée il y a un an. Deux immeubles réhabilités 64 Av du 4 septembre (10 logements) et un système solaire combiné à Ytrac.

Un réel besoin

Les besoins ont été identifiés au travers des différents dossiers conduits depuis 2001 par la CABA sur son territoire autour de la problématique de l'Habitat :

- le Programme local de l'Habitat, validé le 26 novembre 2003 par le Préfet du Cantal, - le diagnostic orienté Développement durable réalisé début 2004,

- l'étude pré-opérationnelle d'OPAH menée de novembre 2004 à avril 2005.

Ces démarches ont permis de constater que sur 25 846 logements recensés dans l'agglomération en 1999 :

- 11 697 logements ont été construits avant 1967, donc sont relativement anciens; - 1 550 logements sont vacants, dont 1 126 sur Aurillac ;

- 11 979 personnes ont plus de 60 ans, dont 36,8% plus de 75 ans.

Pour répondre à ces problématiques, conduire une OPAH de Développement durable permet d'apporter des aides financières majorées, afin d'accompagner les propriétaires des 21 communes dans la réhabilitation de leur parc immobilier.

7,6 millions d'euros de subventions, 30 millions d'euros de travaux

- l'ANAH apporte 6 M€ (1 193 000 €/an), à destination des propriétaires bailleurs et des propriétaires occupants ,

- la CABA apporte 1,5 M€ (318 800 €/an), à destination des propriétaires bailleurs, mais aussi pour des travaux dans les domaines des énergies renouvelables et de l'assainissement autonome ; des aides sont également apportées par le Conseil Régional et le Conseil Général sur certains points spécifiques (travaux concernant l'énergie solaire, notamment).

Les subventions sont accordées sous conditions et les travaux doivent être réalisés par des professionnels. Conséquence, l'OPAH apporte de l'activité aux entreprises de l'artisanat et du bâtiment. Le montant de travaux généré par l'opération est estimé à 30 millions d'euros sur 5 ans.

La conduite de l'OPAH de Développement durable induit ainsi des effets à plusieurs niveaux :

- augmentation du nombre de logements locatifs à loyer maîtrisé sur le Bassin d'Aurillac;

- adaptation du logement qui permet à la population de rester le plus longtemps possible chez elle, en milieu rural et en ville;

- contribution à la qualité de vie ;

- maintien voire développement de l'emploi, en particulier dans le Bâtiment.

Des travaux dans 19 des 21 communes

Dans le cadre de sa permanence, le CAL Pact Arim a reçu 470 contacts, réalisé 314 visites, mené 40 études de faisabilité et 80 diagnostics thermiques.

L'opération fonctionne très bien : au ler novembre 2006, plus de 200 logements ont déjà été financés. Une centaine d'autres ont été déposés pour des demandes de subventions auprès des différents partenaires (ANAH, CABA, et sur certains secteurs spécifiques Conseils Régional et Général). Ces derniers n'ont pas encore été notifiés car les crédits alloués pour la première année par l'ANAH ont été atteints dès le mois de juillet ! A la demande des élus et du Préfet, des crédits supplémentaires devraient être débloqués au cours du mois, afin de traiter les dossiers en attente.

Les habitants dont le projet a été ou va être financé dans le cadre de l'OPAH proviennent de 19 communes sur les 21 que compte la CABA. Les travaux touchent donc tout le territoire et sont réalisés aussi bien en milieu urbain qu'en milieu rural.

On note en particulier un fort engouement pour le domaine des énergies renouvelables, auquel la population semble très sensibilisée. 46 dossiers ont été traités. 44 d'entre eux concernent la mise en place d'un chauffe-eau solaire ou d'un système combiné eau chaude et chauffage solaire. Pour les deux autres, il s'agit de l'installation d'une chaudière bois.

Les demandes sont par contre moins nombreuses pour la mise aux normes des dispositifs d'assainissement autonome. La CABA, par l'intermédiaire du SPANC.

L 'assainissement individuel, reste à la disposition des particuliers, qui peuvent également contacter le CAL Pact Arim. L'OPAH apporte une aide pour des travaux en cas de dispositif inexistant ou de présence d'un dispositif non conforme à réhabiliter et causant des nuisances au milieu naturel.

C.G

                                                                                                                                

commentaires

Haut de page