Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard



Propriété d’un collectionneur aurillacois, cet album photographique réunit, en 23 pages, près de 500 photographies de la Grande guerre, prises par ou pour le lieutenant Maurice Brunet, commandant l’escorte du général Mangin. Toutes les photographies sont légendées très soigneusement (noms de lieux et de personnes, dates), ce qui lui confère un intérêt exceptionnel. On peut suivre la campagne du général Charles Mangin (1866-1925), qui commanda la cinquième division d’infanterie. Convaincu que la «force noire» était un atout de l’armée française, le général Mangin avait comme ordonnance un Bambara nommé Baba Coulibaly, que l’on voit à plusieurs reprises dans l’album. 
Maurice Brunet est un officier (de réserve) du 7e chasseur, élégant et fringant. Ses juments Myrtha et Reveur sont à l’honneur. C’est la guerre, avec ses villages dévastés du Pas-de-Calais, de la Somme ou de l’Aisne, ses cadavres d’hommes et de chevaux couverts de mouches, ses tranchées labourées par les obus. Brunet est blessé par un obus : il passe sa convalescence au château de Forges près de Montereau; il reçoit la légion d’honneur le 31 juillet 1916 des mains du général Mangin. Quelques scènes de seconde ligne : déjeuner autour du général, rodéo sur une vache, scènes de la vie quotidienne commentées sur le mode humoristique; une permission à Paris en juin 1917 montre des images rassurantes de l’arrière. On croise Théodore Botrel, le barde breton, Melle Tartine, l’infirmière qui distribue des tartines de confiture aux blessés, et des visages, tantôt souriants, tantôt fatigués, de combattants.
Ce document a atterri à Aurillac par la suite du don que firent les neveux du lieutenant Brunet aux parents du détenteur actuel, qui l’a conservé précieusement et est heureux de le mettre à disposition. Comme l’écrivait le duc de Saint-Simon en 1717, « il est étonnant en quelles mains tombent par la suite des temps les pièces originales les plus curieuses et les plus importantes».
Ce document exceptionnel est prêté pour le mois de juillet aux Archives départementales. Il a fait l’objet d’une numérisation soignée, qui permet de consulter en ligne tous les détails de ces 500 photographies (pour y accéder, taper «général Mangin» dans «Recherche thématique» sur 
www.archives.cantal .fr).
1914-1917
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article