Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard




La couleur et la calligraphie du mot Cantal sont bien évidemment empruntées au rectangle rouge de la marque territoriale pour signifier la Collectivité départementale.
La montagne stylisée par le «coup de crayon» vert, exprime la modernité (par le style et le code couleur), la dynamique (un département résolument en mouvement), et la continuité avec le précédent logo (l’ancien triangle vert). Ce rappelà l’ancien logo exprime la permanence et la prégnance de nos valeurs de montagnards, au service d’une ambition.
Ce logo moderne et avant tout efficace permettra à tous les Cantaliens de vérifier chaque fois qu’ils verront ce logotype combien le Conseil Général est présent dans leur vie de tous les jours.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lightman 08/02/2009 10:32

Tiens salut Anto :)La Montagne, dans sa couverture de cette soirée, a lourdement insisté sur les people (on va chercher le lecteur comme on peut). Un duo de people qui n'a pas grand chose à dire si ce n'est qu'ils jurent la main sur le coeur que le Cantal, ils adorent ! S'ils l'aiment tant que cela, on se demande bien pourquoi ils y viennent aussi peu (la femme de Jean Todt n'avait d'ailleurs encore jamais mis les pieds dans "le département tendance"!) :-)Bref, avec tout ce bruit médiatique, on en aurait presque oublié le but de la soirée : la découverte du logo du Conseil Général. Tout ça pour ça ! Moi perso le logo du conseil général, je m'en fous un peu. Par contre, ce qui m'intéresse, c'est de savoir à quoi ça sert tout ça ? Les people ? Coller partout des autocollants Cantal Auvergne ? Quel est l'objectif ? Si c'est juste pour faire de la comm pour de la comm, autant s'en remettre à Evelyne Deliat, Elle parle d'Aurillac tous les soirs à la télé ! :-)

anto squizzato 07/02/2009 12:29

quelle honte ce logo. "dynamisme" "modernité" autant de qualificatifs génériques vu et revus par les agences d'une autre époque et qui déprécient terriblement la travail des véritables typographes. Avec ça le Cantal est pas près de changer son image.