Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

Aux dernières nouvelles, CAUVAL, reprendrait le site d'Entraygues avec 60 salariés, mais il supprimerait le même nombre d'emplois chez Espalux à Bozoul, soit plus de 150 postes de travail perdus.

Lorsque l'on a un gros problème, il est plus intéressant de le couper en morceaux.

Dans un gâteau vous gardez une part, celle où il y a le plus de crème, et le reste il suffit de le jeter à la poubelle en dégustant la part du roi.

Cette stratégie appliquée à l'entreprise, c'est celle des prédateurs qui n'ont qu'une seule idée : faire encore plus de profits.

La situation un peu désespérée du groupe G. M. V. est certes liée, peut-être à l'incompétence de son dirigeant actuel, mais il ne faut pas oublier que les salariés sont la force vive de l'entreprise.

Ces derniers, peu syndiqués, ont aussi une part de responsabilité dans le naufrage.

Tout au long de la reprise par le nouveau PDG, ils ont pratiqué la politique de l'autruche en s'enfonçant la tête profondément dans le sable qui semblait être alors celui de la sécurité.
Ils n’ont jamais manifesté quelconque crainte ou tiré la sonnette d'alarme sur le management de la société.

Le tribunal de commerce qui rendra sa décision vendredi est devant un choix cornélien. Ses possibilités d'action seront dictées soir par la raison, soit par les sentiments (appartenance Aurillacoise de l'entreprise).

Une décision de toutes les façons largement commentée sera lourde de conséquences pour les salariés.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article