Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

Cauval a retiré son offre, avant la décision du tribunal de commerce du 20 janvier 2009.

Pourquoi ? L'affaire était elle trop belle ! !

60 000 € pour un outil industriel partiellement remis à neuf, c'était pourtant donné.

Mais la cherté du loyer payé aux anciens propriétaires, on parle de 600 000 € par an, a rebuté les repreneurs.

Peut-être tout simplement le manque de moyens de la part de Cauval.

Mais au terme de tergiversations, les salariés vont peut-être se retrouver gros Jean comme devant, leurs espoirs de revoir un dirigeant paraît une vaine espérance.

Pourtant, une entreprise Cantalienne Vicoise dont les dirigeants ont été élus coach Cantal en  2006, est sûrement la seule à avoir la capacité à intégrer les morceaux du groupe G. M. V.

Mais personne jusqu'à présent n'a émis cette hypothèse. Il est vrai que l'entreprise Vicoise n'a jamais invité l'orchestre d'Auvergne dans ses locaux pour célébrer on ne sait quel événement d'autosatisfaction avec la bénédiction des corps constitués.

Comment va se finir l'aventure commencée en octobre 2006 par l'actuel PDG ?

Le 28 avril 2008, il a reçu pourtant un trophée de l'entreprise Cantalienne décerné par la C. C. I. où il était « le prototype de la reprise réussisse ».

Le plus important aujourd'hui est le sort de plus de 150 familles touchées par la fin programmée de l'entreprise.

Dans cette affaire il y a certainement des responsables, mais comme souvent ils ne seront pas désignés coupables.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article