Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

15 sep 2008Par  Edwy Plenel www.mediapart.fr  (source et suite de l'article)
Toute aventure suppose un pari. Celui de Mediapart a été de mettre l'éditorial aux commandes, en y mettant les moyens humains et financiers nécessaires. Puis, de vérifier en temps réel la pertinence de nos intuitions de départ: un journal participatif reposant sur un modèle payant était-il viable sur Internet? Son offre rencontrait-elle une demande ou bien était-elle d'emblée récusée? Quel allait être son rythme de progression? Quelles perspectives se dessinaient alors pour un modèle économique encore plus innovant? Quelles étaient les hypothèses de croissance réalistes?

 

 Telles sont les questions auxquelles les six premiers mois de Mediapart nous ont permis de répondre, réponses sur la base desquelles nous avons passé l'été à construire la deuxième étape, celle de la conquête après celle du lancement. C'est ce que présente cet article en forme de bilan et perspectives, donc voici le résumé : le pari initial a été gagné, faisant mentir ceux qui nous voyaient enfermés derrière une muraille payante infranchissable ; le rythme de croissance est constant et régulier, mais plus lent que celui dont nous avions rêvé – au doigt mouillé il faut bien l'avouer puisque notre défi n'avait pas d'équivalent pouvant servir de comparaison ; notre deuxième étape est celle d'une stratégie commerciale, maîtrisée et offensive, appuyée sur des hypothèses revisitées ; avec l'ensemble de nos actionnaires – fondateurs, amis et partenaires –, nous nous donnons les moyens financiers de cette deuxième phase, comme nous l'avions toujours prévu en laissant ouverte, avant l'été, une ultime augmentation de capital qui, évidemment, respectera et consolidera l'indépendance de Mediapart.

 En à peine quelques mois, Mediapart s'est imposé comme un site de référence sur Internet: ses enquêtes l'ont fait connaître, son indépendance a été remarquée, son sérieux a été reconnu, son modèle original a séduit. Plus de 11.000 internautes se sont abonnés durant les six premiers mois, tandis que l'audience du site attirait mensuellement plus de 200.000 visiteurs uniques.

 L'équipe de Mediapart a donc gagné son pari initial: il y a bien place pour un journal numérique de qualité, indépendant des grands groupes industriels et financiers, dont la liberté repose sur la fidélité d'un public de lecteurs fédérés par l'acte d'achat. Alors que la crise de la presse traditionnelle ne cesse de s'approfondir, Mediapart, dès ses six premiers mois d'existence, a démontré que la gratuité, la course à l'audience et le tout publicitaire ne sont pas le seul modèle pour l'information sur Internet. Tout au contraire, Mediapart est en train de construire un modèle alternatif qui offre plus de sécurité et plus de pérennité. Non soumis à une course publicitaire à l'audience, Mediapart propose une authentique et durable création de valeur.

 Voici les chiffres détaillés de cette première étape. A midi, ce lundi 15 septembre 2008, Mediapart avait enregistré en six mois d'existence 11.211 abonnements. Ils se répartissent en 2000 abonnés avec engagement annuel, 8000 à durée libre ayant choisi le paiement mensuel et un millier d'abonnés mensuels qui s'abonnent momentanément, à l'occasion d'un article ou pour découvrir le site. Même durant le week-end du 15 août, pas un jour n'est passé sans nouveaux abonnés à Mediapart, avec pour unité la dizaine. Ce mois de septembre, le chiffre le plus bas est de 15 le 10 septembre, le plus élevé de 39 le 3 septembre, et le rythme habituel autour ou au-dessus de 20 – par exemple, 27 samedi dernier et 26 dans la journée de dimanche.

 Parallèlement, la fréquentation de Mediapart progresse. Elle se maintient à plus de 200.000 visiteurs uniques par mois, avec une nette croissance en juillet qui, avec 230.000 visiteurs uniques, a dépassé les mois précédents (+ 20% par rapport à juin) et une stabilité en août proche des 200.000. A la rentrée de septembre, la tendance est prometteuse: par rapport à sa fréquentation avant l'été, Mediapart a gagné en moyenne 5000 visiteurs uniques quotidiens supplémentaires et dépassera sans doute, à la fin du mois, les 250 000 visiteurs uniques.

 Ces premiers résultats ont été obtenus sans moyens particuliers, sans stratégie commerciale autre que la promotion de nos contenus éditoriaux et avec le seul soutien de notre communauté d'abonnés. A Mediapart, le lecteur fait le lecteur, invitant d'autres à faire le même pari de fidélité à un journal indépendant. Ainsi, la part de l'engagement annuel, par rapport à l'abonnement à durée libre payé au mois le mois, a tendance à croître: de 21 % en moyenne depuis l'origine, elle a représenté 30 % des abonnements en juin et 37 % en juillet. De plus, les abonnés ont adressé 11.380 offres de parrainages à des proches et à des amis, dont 4358 ont été acceptées, leur permettant ainsi de découvrir gratuitement notre journal.

 Nos abonnés constituent une communauté active de lecteurs-contributeurs, très attachés au titre, s'identifiant fortement au projet et y participant par leurs commentaires, messages, propositions, articles de blogs ou d'éditions. Quelque 500 blogs individuels et 100 éditions collectives ont été créés sur le site. La qualité, la richesse et la correction des échanges sur Mediapart sont favorisées par le filtre du payant – et donc de l'identification par l'acte d'achat – qui crée naturellement une communauté qualifiante.

 Ce public motivé et investi est une des vraies richesses de Mediapart. La tendance dominante sur le Net est aujourd'hui à des audiences volatiles, à des lecteurs-zappeurs. Au contraire, l'abonné Mediapart cultive un rapport de fidélité et d'identification avec le site, qui n'en fait plus un simple lieu de passage, parmi d'autres, mais le transforme en lieu de destination, choisi et distingué.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article