Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le département du Cantal en 80 ème position

par christian guittard 15 Mars 2008, 11:15 information

Ce palmarès, établi par l'agence Public Evaluation System qui se présente comme "une agence française indépendante de notation et d'évaluation financière des collectivités territoriales, des institutions publiques et gouvernementales" –, dresse un classement des départements en leur attribuant des notes censées "traduire de manière synthétique l'impact financier de leurs choix politiques", à partir de leurs comptes 2006.

LYJ

Public Evaluation System

Agence française de notation

Nom

Classement

Etoile

76

SEINE-MARITIME

79

V

11

AUDE

80

ü

15

CANTAL

80

V

19

CORRÈZE

82

}/

90

BELFORT

83

ü

59

NORD

83

V/

32

GERS

85

V

23

CREUSE

86

V

18

CHER

87

77

SEINE-ET-MARNE

87

35

ILLE-ET-VILAINE

89

62

PAS-DE-CALAIS

89

81

TARN

89

93

SEINE-SAINT-DENIS

92

91

ESSONNE

93

58

NIÈVRE

94

-

 

 

Classement effectué par l'agence Public Evaluation System à partir des comptes 2006 des départements, rendus disponibles par les ministères de l'Intérieur et des Finances.




Leurs indications suivantes de Public Evaluation System précisent la manière dont l'étude a été réalisée.

Les données de base sont les données officielles des collectivités mises à disposition par les ministères des Finances (Direction Générale de la Comptabilité Publique et Direction Générale des Impôts) et de l’Intérieur (Direction Générale des Collectivités Locales) ainsi que par les collectivités elles-mêmes.

 

Le fonctionnement du modèle

Il a été retenu et défini 5 critères qui permettent de caractériser de manière pertinente et significative ces équilibres

Rigidité : ce sont les charges courantes rapportées aux recettes réelles de fonctionnement ; De quelles ressources dispose la collectivité après avoir payé ses dépenses de gestion les plus incompressibles ? Quelle est sa marge de manoeuvre?

Solvabilité : c’est le stock de la dette rapporté aux recettes de fonctionnement ; Combien de temps mettrait la collectivité à rembourser sa dette en y consacrant toutes ses recettes?

Service de la dette : c’est la charge annuelle de la dette (capital et intérêts) rapportée aux recettes de fonctionnement ; Quel est le poids annuel de la dette?

Réalisations : c’est la mesure de l’écart entre les prévisions budgétaires et les réalisations, tant en fonctionnement qu’en investissement ; La collectivité a-t-elle évalué correctement ses besoins et ses ressources?

Fiscalité : c’est la mesure de l’impact de la fiscalité directe votée par la collectivité. L'évolution des taux ainsi que leur niveau sont pris en compte.

commentaires

Haut de page