Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lacapelle Viescamp : Nouvelle jeunesse pour le diamant vert

par christian guittard 7 Février 2008, 09:58 information

DSCN5269.JPGDSCN5276.JPG

 

Le 15 juin 1993, la société sarl « le diamant vert » voyait le jour. Implanté sur les bords du lac de Saint-Étienne Cantalès sur la commune de La Capelle Viescamp, le projet se voulait touristique. Il s'agissait de créer un complexe articulé autour d'un polygone censé être le coeur de vie.

Plusieurs bâtiments ont été construits rapidement, les entreprises Cantaliennes participants au projet avaient mis les bouchées doubles.

L'affaire s'est emballée, et le 23 juin 1994 la SARL gestionnaire déposait déjà un procès-verbal d'assemblée générale pour la continuation d'activité malgré la perte de la moitié du capital.

Mais, le 12 décembre 1994, un procès-verbal de dissolution était déposé aux greffes du tribunal avec la nomination d'un liquidateur. Enfin une ordonnance du président du tribunal de commerce du 22 août 1995 nommait un mandataire de justice.

Entre-temps, les entrepreneurs avaient subi des pertes car il n'avait pas été tout payés.

L'entreprise sera finalement radiée du tribunal de commerce le 19 octobre 2006.

Au printemps 2007, un investisseur Aurillacois s'est intéressé à un projet de reprise du complexe.

Mais à l'automne 2007, la SCI « le terrain » dont le siège social est 66 avenue des Champs-Élysées à Paris s'est porté acquéreur de l'ensemble pour 300 000 € sous réserve d'obtention du permis de construire.

Cette SCI est l'émanation de la S. A. R. L. expérimo, allée Jules Milhau à Montpellier. La demande de permis de construire a été déposé le 15 décembre 2007. Les vendeurs, regroupés au sein d'une copropriété sont le syndicat mixte du lac de Saint-Étienne pour environ 70 % et la SOMIVAL pour les 30 % restants. Le « diamant vert », peut devenir un point fort du tourisme Cantalien après une réhabilitation en bonne et due forme.

commentaires

Haut de page