Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avocat de l'indicible

par christian guittard 15 Novembre 2007, 10:04 information

 

DSCN6673.JPG
Li Tayseng Secretaire général du Barreau Cambodgien

Jeudi 8 novembre, le Barreau d'Aurillac avec Jacques Verdier son Bâtonnier recevait le secrétaire général de l’ordre du barreau des avocats du Cambodge, Li Tayseng.

Il s'agissait d’entretenir les relations qui existent déjà entre son pays et

Avocats sans frontière (ASF). Philippe Canonne en est le représentant à Aurillac il a accompli, une mission au Cambodge sous la bannière d’ASF France.

Le Cambodge où ont sévi les Khmers rouges de sinistre mémoire veut se doter d'un appareil judiciaire crédible aux yeux de la population.

Des procès de Khmers rouges vont débuter dans les mois qui viennent.

L'organisation khmère rouge se caractérisa par des méthodes autoritaires d'une brutalité extrême, – au point qu'on a pu y voir une forme d'«autogénocide». Les Khmers rouges sont devenus tristement célèbres pour leurs exactions qui sont à l'origine de la mort d'environ 1,5 million de personnes (plus d'un quart de la population), mortes de faim, d'épuisement ou exécutées. Ce bilan fait du régime de Pol Pot l'un des plus meurtriers du XX ème siècle.

« Porter des lunettes c’est-à-dire avoir l’air d’un intellectuel est synonyme de condamnation à mort immédiate. Pour survivre, les enfants doivent dire qu’ils sont trop pauvres pour aller à l’école. L’Angkar (le noyau militaire du mouvement) a le droit de vie et de mort sur chacun. »

Le régime de Pol Pot a pris fin le 6 janvier 1979.

Le 19 septembre 2007, Nuon Chea, un des principaux dirigeants du régime de Pol-Pot a été arreté. Connu sous le titre de "Frère numéro deux", Nuon Chea (de son vrai nom Long Bunruot) a été le principal lieutenant de Pol Pot, leader du régime des Khmers rouges décédé en 1998. Considéré comme l'idéologue de l'ancien pouvoir, Nuon Chea serait derrière la plupart des purges qui ont ensanglanté le Parti communiste cambodgien.

Cependant, il faudra plusieurs générations pour que les horreurs de ces 4 ans s’estompent dans la mémoire de la population.
Le Cambodge reste l’un des pays le plus pauvre au monde. Mines et bombes, souvenirs de tant de combats, continuent à mutiler et à tuer.

Ce sont des procès longs et difficiles qui vont s'ouvrir, mais le droit doit s'exercer plutôt que la vengeance. Seules les exactions commises entre 1975 et 1979 seront jugées par une chambre extraordinaire crée pour l'occasion sous l'égide de l'ONU et du gouvernement Cambodgien.

D’où la présence de Li Tayseng à Aurillac, étape d’un voyage qui l’a vu passer à Paris, Lyon, Bourges, Brive avant Toulouse . Le but de sa visite était de voir le fonctionnement et l’organisation de la justice en France.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page