Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

Association des Insuffisants Renaux du Cantal

Du lundi 08 au vendredi 12 octobre les membres de l’association se sont mobilisé pour informer des risques liés aux insuffisances rénales. Jeudi 11, ils ont tenu un stand dans l’enceinte du CMC à Aurillac où il était possible d’effectuer un test de dépistage par bandelette. Ils avaient réunis pour cette journée l’association des diabétiques d’Aurillac et ADOT 15 association pour le don d’organe et de tissus humains.

Comment les maladies rénales sont-elles diagnostiquées ?
Comme elles ne se manifestent le plus souvent par aucun symptôme, les dégâts peuvent se produire sans que l'on s'en rende compte. Il est donc important de les diagnostiquer le plus tôt possible, c'est avant tout le rôle du médecin généraliste, mais aussi du diabétologue, du cardiologue, du médecin du travail...
Les méthodes de dépistage sont simples
:

Test par bandelette urinaire : recherche de la présence d'albumine ou de traces de sang dans les urines.

Prise de sang : mesure du taux d’urée, ou mieux, de créatinine sanguine. Ce sont des substances normalement éliminées par les reins. Lorsque leur fonctionnement est défectueux, elles s’accumulent dans le sang. Leur dosage permet de se faire une idée de la gravité de l’atteinte rénale.

Mesure régulière de la tension artérielle. Une tension élevée peut en effet accélérer l'évolution d'une maladie du rein sous-jacente. Elle peut aussi la révéler.

Qu'est-ce que l'insuffisance rénale chronique ?

C'est la conséquence de l’évolution des maladies rénales.
Lorsque les deux reins ne fonctionnent plus correctement, notre organisme est petit à petit empoisonné par les déchets qui ne sont plus éliminés.
L'insuffisance rénale est dite chronique lorsque cette perte de fonction est progressive, et que les lésions présentes dans les reins ont un caractère irréversible.
Dans bien des cas, elle progresse graduellement, sur un grand nombre d’années.

Les personnes touchées peuvent rester en bonne santé apparente avec des reins fonctionnant à seulement 10 à 20 % de leur capacité normale. Ce n’est qu’à un stade très avancé que l’insuffisance rénale provoque certains symptômes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article