Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

DSCN5224.JPG

Assemblée générale

 

L'agriculture Cantalienne est toujours sur la brèche mais L'ADASEA du Cantal veut s'adapter face aux nouveaux défis, répondre aux nouvelles attentes en complémentarité avec ses partenaires et continuer à être l'association au service des agriculteurs et des territoires.

 

L'ADASEA a connu un début d'année 2006 très difficile. En effet, après plusieurs années de déficit et le non aboutissement de nouvelles actions, le Conseil d'Administration a décidé d'effectuer un licenciement économique. Cette décision, douloureuse mais nécessaire, couplée avec de nouvelles méthodes de travail, ont permis un retour à l'équilibre financier.

Concernant l'activité, l'année 2006 a été marquée par la fin des Prêts Spéciaux de Modernisation. En octobre, le Ministère informait que dans le cadre de la démarche « Simplifions », y figurait la non obligation de recourir à un Plan d'Investissement pour bénéficier de ces prêts. Décembre, une note annonçait la suppression des PSM. Sacrée simplification ! Est-ce que la prochaine étape sera la simplification des prêts Jeunes Agriculteurs ?

Les Contrats d'Agriculture Durable ont subi le même sort. Faute d'enveloppes, ce sont près de quarante projets élaborés dans le Cantal qui n'ont pu être financés.

La baisse du nombre d'installations s'est également fait ressentir. Là aussi, le financement arrive au compte-goutte, ce qui pénalise fortement les projets. Le budget pour les aides à la transmission est aujourd'hui très inférieur aux demandes. Ces financements devront être revalorisés et pérennisés pour maintenir un niveau satisfaisant de renouvellement de générations.

Malgré tous ces désengagements de l'Etat, l'ADASEA a continué à assurer ces missions autour de la thématique Installation-Transmission. Elle les a même confortées :

- travail de repérage de sensibilisation et d'accompagnement des cédants et de porteurs de projets avec une attention particulière portée aux projets de transmission en dehors du cadre familial et aux projets d'associations entre tiers,

-la mise en place d'un observatoire qui doit permettre d'ajuster les actions au plus près des évolutions constatées.

La mission accueil d'actifs confiée à l'ADASEA a pris une nouvelle envergure en 2006 avec la mise en place du Réseau Cantal Accueil qui associe le Comité d'Expansion, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat, la Chambre de Commerce et d'Industrie, I'ADASEA et les territoires. Un travail important de promotion de cet outil a été fait auprès des collectivités territoriales.

Les Sessions d'Accueil d'Actifs ont été confortées grâce au soutien financier du Conseil Général.

2006 a été la dernière année du premier programme de Règlement de Développement Rural. L'ADASEA a participé activement à la mise en place du nouveau programme 2007-2013.

En ce qui concerne la mission de service public, l'année 2006 marque le début de réflexion de la mise en place d'un nouveau type de conventionnement entre l'ADASEA, le CNASEA et la DDAF. La profession agricole souhaite qu'un maximum d'actions soit confié à l'ADASEA. Les discussions, déjà débutées avec la DDAF, vont se poursuivre cet automne pour un aboutissement fin 2007.

L'expérience de l'ADASEA dans l'accompagnement des politiques publiques, sa capacité à retranscrire les textes réglementaires en actions opérationnelles, la proximité de terrain, les positionnent pour être le relais de l'Etat et des collectivités pour la mise en oeuvre du développement rural. L'engagement du réseau des ADASEA dans une démarche de certification ISO 9001 début 2008 sera une garantie d'impartialité, d'indépendance et d'efficacité dans le traitement des dossiers.

Depuis près de 40 ans, I'ADASEA contribue à la mise en oeuvre d'aides publiques par l'animation et l'accompagnement des projets. Elle a su s'adapter aux différentes évolutions des réglementations. Elle est devenue l'outil technique incontournable de l'installation-transmission, action qui est aujourd'hui le coeur de métier de l'association. L'ADASEA souhaite maintenir son rôle de structure référente en matière d'installation dans la mise en place du nouveau parcours à l'installation.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article