Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

Une installation du conseil municipal atypique, et à huis clos, à Massiac

Source le quotidien régional

Déjà des dissensions dans l'opposition, Didier Achalme élu par 16 voix sur 19 votants, il y a eu 3abstentions ( l'opposition est forte de 4 membres).

"16 voix pour et Après plus de deux mois d’attente, le conseil municipal de Massiac (Cantal) a été installé lundi 25 mai, et Didier Achalme, nouveau maire, a revêtu l’écharpe tricolore.

la règle veut que les conseils municipaux et les maires soient officiellement installés quelques jours après l’élection, l’épidémie de Covid-19 a totalement bousculé le protocole républicain. Ainsi, à Massiac, comme pour beaucoup d’hommes et de femmes politiques élus au premier tour, l’officialisation de la prise de pouvoir se déroule du 23 au 28 mai. Six jours durant lesquels les représentants élus en mars dernier font leur rentrée, à huis clos, pour la majeure partie. À la frontière du Cantal et de la Haute-Loire, Didier Achalme, arrivé en tête du scrutin avec son équipe, avait retenu la date du 25 mai à 20 heures.

Une ambiance plus sobre que ne l’est habituellement une installation officielle et en public

Un soulagement pour les édiles qui avaient hâte d’entrer dans le vif du sujet et de se mettre au travail. Le centre administratif, à quelques pas de l’hôtel de ville, était adéquat pour accueillir la cérémonie qui ne ressemblait en rien aux précédentes. Car, bien entendu, la crise sanitaire obligeait les protagonistes à se tenir distants de plus d’un mètre, d’utiliser le gel hydroalcoolique lors du vote… Une situation particulière, dans une ambiance plus sobre que ne l’est habituellement une installation officielle, sous les regards des citoyens et supporters de l’équipe victorieuse

Particulière à plus d’un titre pour un événement marquant le paysage politique local. Tout d’abord car le maire sortant, Michel Destannes, n’avait pas souhaité être présent ce soir-là. Ensuite parce que la candidate Annie Rispal, successeur de l’ancien maire, et trois de ses colistiers élus en mars dernier, avaient finalement choisi de se retirer et de ne pas siéger au conseil municipal. Dès lors, Agnès Crégut, Karine Batifoulier, Richard Charbonnel et Bruno Sabatier prenaient leurs responsabilités et décidaient de faire entendre à eux quatre une autre voix que celle de la majorité au sein de l’assemblée d’élus.

Dans son discours, le doyen Jacques Chantelot, insistait sur la volonté de « transformer des projets en actions, avec ambition et réalisme, et d’impulser l’élan qui conduira Massiac vers un avenir positif. » « À présent, poursuivait-il, il s’agit de transformer les discours en actes et le premier de cette soirée est l’élection de notre nouveau maire. » À l’issue du scrutin à bulletin secret proposé à dix-neuf votants, seize voix étaient acquises à Didier Achalme, contre trois votes blancs." 

 

« AU TRAVAIL POUR LE BIEN DE MASSIAC » ■

« Il va nous falloir être unis, insistait le maire Didier Achalme lors de son discours. Personne, ici, n’a envie de vivre dans l’affrontement permanent, moi le premier. Vivre six ans dans l’opposition donne du recul, donne aussi le temps d’analyser.»S’adressant aux quatre élus d’opposition, il poursuit : « Je ne fonctionnerai pas sur ce que j’ai vu faire. Je veux vous associer aux décisions et faire un point ensemble sur les dossiers, avant les réunions du conseil municipal. Il vaut mieux travailler, partager, discuter et ensuite voter. » Une initiative bien accueillie par Agnès Crégut qui explique ne pas être « dans un camp plus qu’un autre. Je me suis d’abord engagée pour Massiac. M. le maire a l’air de vouloir nous associer aux décisions, il n’y a pas de souci pour moi. » Revenant sur les projets de la commune, le nouveau maire de la cité a précisé qu’il souhaitait, avec son équipe, s’atteler « à la réfection de la piscine, un outil d’attractivité, de rassemblement social important pour Massiac qui doit être conçu avec un espace vert, un autre de jeux pour enfants, pour permettre aux familles de passer une journée à Massiac, de vivre ici. » « Il faut aussi travailler sur nos routes, les entrées de ville, ajoute l’édile. La zone du Colombier n’est pas satisfaisante selon moi, il faut travailler dessus. Des terrains ne sont toujours pas vendus. Cela veut peut--être dire qu’il y a des choses à améliorer. La Maison des services, là ou elle est placée, et l’investissement qu’elle va absorber m’interpelle, je l’aurais vue plutôt au centre administratif. Le foirail également, et l’organisation du marché que le Covid nous a imposé n’était pas si mal que ça. C’était sympa de se promener en toute sécurité parmi les étals sans avoir à côtoyer de voitures. Il faut y réfléchir ensemble. Maintenant, au travail pour le bien de Massiac. »

Prochain conseil municipal, mardi 9 juin, à 20 heures. Les adjoints et conseillers municipaux.

Maire : Didier Achalme.

 

Adjoints : Danielle Gomont, André Bouard, Josette Touzet, JeanPierre Penot et Danièle Majorel.

 

Conseillers municipaux : Régis Rigal, Karine Parret, Benoit Delhomenède, Isabelle Delos, Jacques Chantelot, Maryse Tronche, Cyril Tuffery, Magali Darnis, Bernard Vassel, Agnès Crégut, Karine Batifoulier, Richard Charbonnel et Bruno Sabatier.

 

Élus au conseil communautaire : Didier Achalme, Danielle Gomont, André Bouard, Josette Touzet, Jean­Pierre Penot, Danièle Majorel et Karine Batifoulier. ■

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article