Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

Massiac élections municipales souvenirs de 2008

En 2008, une liste d'obédience socialiste se lançait à la conquête de la mairie. Son tract dénonçait à l'époque

la gestion de l'équipe en place  par des propos polémiques à leur encontre. En 2020 on peut espérer que les arguments seront d'une autre tenue.

Information aux MASSIACOIS

par les élus de l'opposition

Monsieur le Député-Maire et ses colistiers vous ont récemment fait parvenir un bulletin « MASSIAC-Info » à la rédaction duquel nous n'avons pas été associés. L'autosatisfaction du Maire et de son équipe transparaît à chaque page et ne peut nous laisser sans réaction d'autant que de nombreuses contre-vérités jalonnent les articles de cette revue.

L'autosatisfaction municipale !!!

• La commune a été dans l'obligation de participer au financement de la rénovation du Centre Administratif, elle n'a jamais été porteuse du projet

Quel rôle a pu jouer l'Equipe du Maire notamment:

• dans le maintien ou même le renforcement des services de la D.D.E? (pour info les effectifs actuels sont d'une quarantaine et non d'une cinquantaine comme indiqué)

• dans l'agrandissement des bureaux de la SAGA?

La réussite de cette entreprise privée, ne serait-elle pas plutôt, le fruit des compétences et du dynamisme de ses dirigeants et de ses salarié(e)s?

Quelques contre-vérités

Construire en désendettant.

Présentation trompeuse de l'endettement de la commune, puisque tous les budgets annexes (et non des moindres) sont occultés!!!

Pour information, fin 2004, en rajoutant l'endettement du CCAS (lié à la MAPAD) qui est de 621 554€, on obtient un endettement total de 5 026 412 € au lieu de 2 404 858€ indiqués.

Où est la baisse de 27,7% depuis 1995?

• Pour la construction de la MAPAD, nous n'avons jamais contesté l'investissement financier nécessaire mais nous ne pouvons accepter l'oubli volontaire de chiffres non négligeables.

Le chiffre annoncé de 15 000 € pour équilibrer en 2004 le budget du CCAS passera à

35000€en 2005.

• Le taux de la taxe d'habitation est passé de 9,73% à 13,5% en 9 ans, soit 40% d'augmentation et pourtant le Maire nous écrit que ses choix sont décisifs et toujours avec un esprit d'investir sans augmenter la pression fiscale. (Heureusement !!!)

Les promesses

En 2004, le compte administratif ( bilan réel de l'année) fait apparaître un taux de réalisation de 14% par rapport aux prévisions.

Travaux prévus: 2 283 649 € — Travaux payés: 329 093 €

86% des promesses dorment dans les cartons.

En 2005, les investissements prévus sont de plus de 1 690 000 €.

(soit 1 Milliard 108 Millions de centimes de notre ancienne monnaie)

Qu'en sera t-il à la fin de l'année?

Comment financer un tel programme et baisser notre dette?

Si tous les investissements prévus sont utiles et nécessaires, il faut aussi avoir la sagesse et le courage d'en différer ou d'en supprimer, au risque de déplaire à certains.

Quand on sait que les subventions afférentes à la plupart des investissements sont loin d'atteindre les promesses (quand elles ne jouent pas les filles de l'air).

Nous pourrions multiplier les exemples mais notre «frilosité» alliée à notre «manque d'ambition » (dixit le maire dans son bulletin) ne nous permettent pas d'aller plus loin sur ce plan.

La voirie

Voilà un sujet qui ne préoccupe pas nos décideurs hors période électorale.

Une petite colonne dans le bulletin nous parle des chemins du Verdier, de Chalet, de Chevaley, et 90

MASSIAC dans tout cela?

- Rue du four toujours en travaux, du Rodonet, de la Boulangerie, Lotissement Ici Madeleine

(Aucuns travaux depuis 1975) de Cours (en travaux depuis 3 ans sur une infime portion).

- Les riverains de la Place des Pupilles convoqués, il y a 3 ans, par notre Maire, attendent la

réhabilitation.

- La Place du Docteur Moret, devant la caserne des pompiers, est dans un état déplorable avec,

en prime, ces préfabriqués toujours présents!!!

Bien sûr, tous ces travaux sont programmés!

On connaît les promesses......Nous sommes « frileux » : Leur efficacité reste à démontrer.

Enfin, quelle arrogance de laisser sous-entendre que les élus de l'opposition n'aiment pas leur ville sous prétexte que nos avis divergent sur la gestion municipale?

Pourtant MASSIAC, pour nous, c'est toute notre vie professionnelle, familiale et associative pour d'autre, MASSIAC ne représente qu'une voie politique.

Comment accepter une telle insinuation sans réagir?

Quand on aime MASSIAC et qu'on respecte les contribuables MASSIACOIS, pourquoi s'être entêté à refuser (alors que la loi le permettait) la participation des communes environnantes, aux coûts des écoles et se priver d'une importante rentrée d'argent (environ 48 000 €) pour 71 élèves domiciliés hors de la commune.

Deux sons de cloche valent mieux qu'un!

Que chacun fasse la part du feu!

Les élus de l'opposition,

N. B : La majorité vous fait supporter le coût de son bulletin (2 400 €).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article