Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par christian guittard

Massiac et l'assureur cousin d'harpagon

Une association souscrit un contrat d'assurance responsabilité civile pour couvrir les risques d'une compétition sportive de trail ayant lieu le 30juin 2019 , pour un montant non négligeable auprès d'un cabinet implanté à Massiac et Saint-Flour.

La compétition se déroule sans accrocs, mais l'après midi lors du démontage de plusieurs barnums (tentes de l'organisation), un violent orage survient.

Plusieurs tentes sont abîmées, rendant leur réemploi impossible.

Une déclaration est d'accident est transmise à l'assureur.

Le 9/08/2019 la réponse tombe, pas de remboursement possible des éléments sinistrés.

Mais une réponse digne de Kafka qui ne peut que laisser pantois à sa lecture.

« Vous m'avez déclaré le 05.07.2019 un dommage survenu sur des barnums prêtés par l'association AUTOUR DES PALHAS.

Après un examen approfondi des éléments de votre dossier, je suis au regret de vous informer qu'aucune indemnisation n'est envisageable.

Les tentes ont été endommagées par un orage de grêle alors qu'elles se trouvaient à l'extérieur sur le parcours de la course que vous organisiez. Or, pour que la garantie responsabilité civile des biens confiés puissent être mise en jeu il faut que ces biens se trouvent soit dans vos locaux soit à en plein air mais exclusivement lors de l'utilisation de vos locaux (cf. article 16 de vos conditions générales).

La garantie n'est donc pas mobilisable en l'espèce ».

Lorsque l'on lit la phrase suivante : « pour que la garantie responsabilité civile des biens confiés puissent être mise en jeu il faut que ces biens se trouvent soit dans vos locaux soit à en plein air mais exclusivement lors de l'utilisation de vos locaux ». on reste complétement sidérés par les incohérences du verbiage.

En résumé un contrat d'assurance devient comme une main au poker, on paie pour voir sans pour cela avoir une chance de gagner.

Cet assureur est le digne cousin d'Harpagon le sympathique pingre de Molière.

Harpagon représente l'avarice. Il économise sur tout et refuse de faire la moindre dépense.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article