Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouvelle ruée vers l'or à Bonnac

par christian guittard 24 Octobre 2014, 13:52

Avec l’association des Palhas, 3 membres de la société d'archéologie ont organisé lundi 20 octobre une randonnée conférence aux anciennes mines de Scoufour de Bonnac.
Quelle ne fut pas leur surprise de voir plus de 150 personnes répondre présent à l'invitation. En parcourant l'itinéraire prévu les marcheurs ont pu découvrir une ancienne galerie d'une cinquantaine de mètres.

COMMUNE de BONNAC

Les 149 habitants de Bonnac vivent dans 14 villages ou hameaux sur une superficie totale de 23 km2 avec une densité de 7,4 au km2 Depuis avril 2014, le Maire est Mme Marie Claire Tuffery.

La commune de Bonnac avait en 1821 : 1032 habitants ( sources Cassini).

Ensuite, elle a connu sur 30 années de 1882 à 1912 1' épopée aurifère.

1881 : 641 h. (1882 début des travaux de prospection)

1886 : 747 h. (est-ce l'effet de la ruée de l'Or à Bonnac?)

1911 : 595 h .(l'année ou l'effectif est de 88 ouvriers ) La

concession est mise en liquidation le '6 mars 1912 . Mr CORNET Claude était Maire).

1921 : 467 h. (perte en 100 ans de 569 habitants: conséquences de la guerre 14/18 et de la dépopulation de nos communes rurales).

2014 : 149 h.

Un livre de comptabilité reflète cette activité minière également facteur économique pour l'artisanat local. En avril 1882, achat de 20 pièces d'arbres de chêne (bois de mine), pour la somme de 112 francs à Sauret de Bonnac, 14 francs pour la fourniture de 7 rn2 de bois de chêne et 10 francs pour 20 manches de pioches et pelles à Rcsche charpentier. Le forgeron Pechot perçut pour ce mois d'avril 8,25 francs pour l'entretien de l'outillage. Le menuisier Chantel reçut 50 frans pour la fourniture du bois et la confection d'un wagonnet et Roustide Antoine également de Bonnac 35 francs pour le ferrage. Les mineurs gagnaient en général 3,50 à 4 francs par jour. Sur ses appointements monnayés en pièces sonnantes et trébuchantes d'argent et d'or, il fallait retrancher 2 % pour la caisse de secours. On relève également le prix de diverses fournitures nécessaires à l'exploitation des mines 20 kilos de dynamite n° 2 à 5,50 F, 1 kg de poudre noire 2,50 F, 10 paquets de mèches à mines 0,60 F, 200 capsules 12 F. Pour l'outillage : 2 pics de 3 kg 1,80 F, 2 massettes de 4 kg 4 F, 4 burins de 6 kg 3,60 F, 9 bourroirs 9 F, 2 pelles 3 F et 1 F le litre d'huile pour les lampes qui produisaient souvent une épaisse fumée.

L'usage des lampes au carbure de calcium, d'un éclairage plus performant, se généralisera dès 1905 pour la mine d'Ouche Massiac et seulement à partir des années vingt dans l'ensemble des mines des contrées du Val d'Allier et d'Alagnon. Chacune de ces lampes à feu nu qui chassait la nuit des lugubres galeries, pouvait assurer une autonomie de S à 10 heures, soit le temps de travail par poste.

Sur ce mime registre de tenue des comptes, il est rapporté le nom de John Henry Rickard pour l'achat de timbres et l'envoi d'échantillons de minerais « de nature non précisée » à Geritton, Burthe et à Taylor.

Nouvelle ruée vers l'or à Bonnac
Nouvelle ruée vers l'or à Bonnac
Nouvelle ruée vers l'or à Bonnac

commentaires

Haut de page